MARATHON ANTARCTIQUE/ANTARCTICA MARATHON

2016

*

http://www.icemarathon.com

*

https://www.facebook.com/AntarcticIceMarathon

*

Vidéo Marathon Antarctique 2016

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

*

English below

Dimanche 27 au lundi 28 novembre

001 Voyage Chili-France (Punta Arenas) 28 & 29-11-2016

002 Voyage Chili-France (Punta Arenas) 28 & 29-11-2016

007 Voyage Chili-France (Santiago) 28 & 29-11-2016

008 Voyage Chili-France (Santiago) 28 & 29-11-2016

010 Voyage Chili-France (Santiago) 28 & 29-11-2016

012 Voyage Chili-France (Santiago) 28 & 29-11-2016

013 Voyage Chili-France (Santiago) 28 & 29-11-2016

001 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

002 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

003 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

004 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

005 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

007 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

008 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

010 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

011 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

012 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

013 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

014 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

015 Départ Antarctique-Chili 27-11-2016

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

*

Samedi 26 novembre

001 Antarctica (Union Glacier) 26-11-2016

004 Antarctica (Union Glacier) 26-11-2016

005 Antarctica (Union Glacier) 26-11-2016

008 Antarctica (Union Glacier) 26-11-2016

010 Antarctica (Union Glacier) 26-11-2016

013 Antarctica (Union Glacier) 26-11-2016

018 Antarctica (Union Glacier) 26-11-2016

Nous devions partir ce jour, comme annoncé la veille. Le ciel était clair mais le vent polaire soufflait avec violence sur la piste d’atterrissage, empêchant l’avion russe d’atterrir. Comme si l’Antarctique voulait nous garder encore sur ses Terres. Euh! Ses Glaces!
Nous avons profité de fêter le succès de ce marathon unique!
J’étais partagé, heureux de rester une journée de plus sur l’Antarctique. Le problème venait de mes billets d’avion qui étaient non modifiables et remboursables…L’aventure continue…

We had to leave today as announced the day before. The Sky was clear but the polar wind was blowing with violence on the runway, preventing the Russian plane landing. As If Antarctica was keeping us still on his land. Uh! Its frozen glacier!
We took advantage to celebrate the success of this unique marathon!
I was confused, happy to stay one more day on Antarctica. The problem came from my air tickets that were non-editable and refundable… the adventure continues…

*

Vendredi 25 novembre

Quelques photos concernant surtout le DC 3 et les 2 Twin Otter spécial Antarctique.

Some pictures about DC 3 and the 2 Twin Otters for Antarctica.

001 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

002 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

003 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

010 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

011 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

012 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

013 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

014 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

017 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

020 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

021 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

022 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

023 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

024 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

026 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

028 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

029 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

030 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

031 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

032 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

033 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

036 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

037 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

038 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

039 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

040 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

044 Antarctica (Union Glacier) 25-11-2016

*

Cliquez ici pour voir le parcours du marathon:

https://connect.garmin.com/modern/activity/1468254646

https://www.strava.com/activities/791042232

Parcours de l’Antarctique

fichier zip Antarctique

*

Quelques photos supplémentaires, prises par un des photographes officiels Rodolfo SOTO concernant le marathon:

Some extra photos, taken by one of the official photographers Rodolfo SOTO concerning the marathon:

 069 Marathon Antarctique 25-11-2016

070 Marathon Antarctique 25-11-2016

071 Marathon Antarctique 25-11-2016

081 Marathon Antarctique 25-11-2016

072 Marathon Antarctique 25-11-2016

090 Marathon Antarctique 25-11-2016

079 Marathon Antarctique 25-11-2016

088 Marathon Antarctique 25-11-2016

078 Marathon Antarctique 25-11-2016

077 Marathon Antarctique 25-11-2016

096 Marathon Antarctique 25-11-2016

080 Marathon Antarctique 25-11-2016

073 Marathon Antarctique 25-11-2016

074 Marathon Antarctique 25-11-2016

082 Marathon Antarctique 25-11-2016

084 Marathon Antarctique 25-11-2016

086 Marathon Antarctique 25-11-2016

094 Marathon Antarctique 25-11-2016

091 Marathon Antarctique 25-11-2016

075 Marathon Antarctique 25-11-2016

092 Marathon Antarctique 25-11-2016

076 Marathon Antarctique 25-11-2016

089 Marathon Antarctique 25-11-2016

085 Marathon Antarctique 25-11-2016

095 Marathon Antarctique 25-11-2016

 

http://www.lemonde.fr/sport/video/2016/11/29/un-marathon-a-20-c-sur-les-glaces-de-l-antarctique_5040312_3242.html

*

JOUR DU MARATHON/MARATHON DAY!

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Après un bon sommeil, je me lève vers 08h00 et la lumière du soleil toujours égale à elle-même.
Beau temps ensoleillé et température clémente (-14°c)
Je prends mon petit déjeuner.
Nous avons tous rendez-vous sur la ligne de départ à 09h45 où nous prenons les dernières photos pour immortaliser ce moment unique. Ce moment que tout le monde attendait depuis longtemps. Nous sommes 50 coureurs dont 6 vont courir le semi-marathon.

Concernant l’équipement, je prends un peu de risque en ne portant seulement mon sous-vêtement (haut et bas) et le coupe-vent pour les jambes et le haut du corps. Pas de chaufferette dans les gants ou les chaussures. J’utilise mon balaclava comme écharpe. Objectif : ne pas trop transpirer.

Le départ est donné et je prends mon rythme rapidement, c’est-à-dire je cours sans forcer afin de m’économiser au maximum.
Nous démarrons sur un faux plat de 7 km dont les 4 derniers se font avec un vent de face de plus en plus fort et de surcroît glacial (Ressenti environ -25°C).

A la différence des autres marathons, chacun trouve sa place rapidement sur les premiers 500 m de course. Au bout de 8 km, je me retrouve seul, personne derrière et devant moi. : la solitude totale ! Les bornes de distance sont indiqués en miles (1,6 km) , je n’ai pas l’habitude de me repérer avec les miles qui rallongent les distances de marquage.

Je n’ai pas non plus l’habitude de courir dans ce type de neige. C’est comme courir 42 km dans du sable mou. Je suis obligé de réduire mes foulées ou sinon je m’enfonce de trop et perd de l’énergie. Je cours les pieds plats pour augmenter au maximum la surface de contact, ce qui ménage mon mollet gauche pas encore guéri.

En fait pour ce type de course, il faut être très léger et avoir des grands pieds.

On se sent tout petit dans cet univers blanc. En effet, l’Antarctique est bien une désert blanc qui pourrait souffler votre vie en un rien de temps.

Avec ce temps ensoleillé et clair, le paysage est fabuleux. Le parcours n’est pas facile. Il est composé de 2 boucles de 21,1 km. Sur cette boucle, on court sur environ 10 km de faux plat avec vent de face et l’autre partie descendante avec le vent dans le dos.
La première boucle se passe bien.

Au moment d’attaquer la 2ème partie, je ne m’arrête pas pour me changer car je n’ai pas trop de sudation mais suffisamment assez pour ce vent glacial que je retrouve sur la partie difficile. Je consomme tellement d’énergie pour monter cette petite côte cassante de 4 km et de l’énergie pour me réchauffer que je commence à rentrer dans une phase d’hypoglycémie. Je me connais bien et je ressens un léger étourdissement.
Je vois le ravitaillement mais il ne faut pas se tromper, il me reste encore 3 km pour l’atteindre.

Les distances en Antarctique sont comme celles que l’on retrouve dans un désert ou en pleine mer. Tout vous semble proche et pourtant tant éloigné.

Le vent glacial me gèle le visage, heureusement mes oreilles sont protégées par l’élastique de mon masque et le drapeau français que je porte avec fierté ou sinon il aurait fallu que je remette ma balaclava pour éviter toute brûlure par le froid qui arrive couramment dans ce type d’aventure.

L’important est que je sois conscient et que je n’ai pas froid aux mains et aux pieds. Enfin, j’arrive au ravitaillement où je me gave de chocolat et de biscuits.
Pour faire fondre le chocolat gelé par le froid, je bois de l’eau chaude fournit par l’organisation. Première fois que je cours un marathon où je bois de l’eau chaude. L’eau chaude permet de réchauffer le corps et de faire fondre le chocolat dans ma bouche.

Après avoir rechargé les batteries, je repars à la charge. Je quitte la partie venteuse et descendante. Je sens que mon corps se réchauffe et que je reprends du tonus. Je me sens bien au 20 miles. Il ne me reste plus que 10 km. Mon mollet gauche me titille et surtout grand surprise: des crampes commencent à se faire sentir au niveau des ischio-jambiers.

Après la course terminée, j’ai appris que de nombreux coureurs ainsi que le premier ont également eu des crampes. Je pense que nous nous sommes pas très bien hydratés et surtout que l’eau que nous avons bue est quasiment pure, c’est-à-dire non minéralisée. L’eau que nous buvons est prélevée directement dans la neige du glacier où se trouve le campement.

Je rattrape l’allemand mais me fait doubler par un sud africain.

Je passe le dernier ravitaillement à environ 5 km de l’arrivée.
Je vois la ligne d’arrivée au loin qui est encore à plus de 2 kilomètres mais je ne m’inquiète pas car je sais que j’y arriverai.

L’arrivée est exceptionnelle, les organisateurs mettent le ruban rien que pour vous. Vous avez l’impression d’être le champion. Les photographes vous mitraillent pour immortaliser une nouvelle fois cette épreuve unique en son genre.

Je réalise un rêve d’enfant car j’ai toujours voulu mettre les pieds sur l’Antarctique. Et cela fait plus de 10 ans, que j’attendais ce moment pour courir ce marathon exceptionnel. Je ne suis pas épuisé et pas blessé non plus. Seulement euphorique, d’avoir accompli ce rêve !

J’arriverai 10ème sur 44 en 5:10’ avec peu d’entraînement à cause de ma blessure. De toute façon, même bien entraîné je n’aurai pas pu descendre en dessous de 4:30’.
Mon numéro de dossard est le n°1, première fois que j’obtiens ce numéro unique et première fois que je suis dans le top 10 MARATHON ANTARCTIQUE/ANTARCTICA MARATHON 1f609 ;)

Génial! Je viens de terminer mon 50ème MARATHON !!!!!

Friday 25 November

After a good sleep, I get up around 8:00 am and the sunlight always equal to itself.
Sunny and mild weather (-14 ° c)
I take my breakfast.
We all meet on the starting line at 09:45 where we take the last photos to immortalize this unique moment. This moment that everyone had been waiting for a long time. We are 50 runners of which 6 will run the half marathon.

Regarding the equipment, I take a little risk by wearing only my first layer and the windbreaker for the legs and the upper body. No heater in gloves or shoes. I use my balaclava as a scarf.
Goal: do not sweat too much.

The start is given and I take my rhythm quickly, that means I run without force in order to save energy to the maximum.
We start on a slight climb of 7 km. The last 4 km are run with a stronger and stronger wind and moreover very cold (Feeling about -25 ° C).

Unlike other marathons, each runer finds its place quickly on the first 500 m of race. After 8 km, I am completely alone, nobody behind and front of me. : Total solitude! The distance markers are indicated in miles (1.6 km), I do not usually point out with the miles that lengthen the marking distances.

Usually I do not run in this kind of snow. It’s like running 42 km in soft sand. I have to reduce my stride or if not I sink too much and waste energy. I run the flat feet to increase as much as possible the surface of contact, which relieves my left calf not yet cured.

In fact for this kind of race, the perfect runner must be very light and have big feet.

We feel very small in this white universe. Indeed, Antarctica is a white desert that could blow your life at anytime.

With this sunny and clear weather, the scenery is fabulous. The track is not easy. It is composed of 2 loops of 21,1 km. On this loop, one has about 10 km of slight climb with front wind and the other part a slight descent with the tail wind.
I run first loop in good condition

At the moment of running the 2nd part, I do not stop to change my clothes because I did not sweat too much but enough for this icy wind that I find again on the difficult part. I spend so much energy to climb this small climb of 4 km and energy to warm my body that I begin to reach a phase of hypoglycemia. I know myself and I feel a slight dizziness.
I see the refreshment point but do not be mistaken, I still have 3 km to reach it.

The distances in Antarctica are the same as in a desert or in the ocean. Everything seems close but so far away.

The icy wind freezes my face, fortunately my ears are protected by the elastic of my mask and the French flag that I carry with pride or if not I would have had to put my balaclava to avoid any burning by the cold that usually happens in this kind of adventure.

The important thing is that I am conscious and that I am not cold on my hands and feet. Finally, I arrive at the refreshment point where I eat a lot of chocolate and biscuits.
To melt the frozen chocolate, I drink hot water provided by the organization. First time I run a marathon where I drink hot water. Hot water helps warm the body and melt the chocolate in my mouth.

After « recharging the batteries », I go back running. I leave the windy and downward part. I feel that my body is warming up and that I am recovering my strength. I feel good about 20 miles away. I only have 10 km left. I feel more and more my injuried left calf and especially great surprise: cramps begin to be felt in the hamstrings.

After the race ended, I learned that many riders as well as the first also had cramps. I think we have not been very well hydrated and especially that the water that we have drunk is almost pure, that means not enough mineralized. The water that we drink is taken directly from the snow of the glacier where the camp is located.

I caught up the German runner but overtaken by a South African runner.

I pass the last refreshment point about 5 km from the finish line.
I can see the finish line but still more than 2 kilometers to reach it but I do not mind because I know I will arrive.

The arrival is exceptional, the organizers put the ribbon just for you. You feel like the champion. The photographers will take a lot of pictures of you to immortalize once again this unique moment of your life.

I realized a childhood dream because I always wanted to set foot on the Antarctic. And it’s been more than 10 years, that I was waiting for this moment to run this exceptional marathon. I’m not exhausted and not hurt either. Only euphoric, to have accomplished this dream!

I will arrive 10th out of 44 in 5:10′ not enough trained due to my injury. Anyway, even well trained I could not run below 4:30 ‘.
My bib number is # 1, first time I get this unique number and first time I’m in the top 10 1f609 ;)

Awesome! I just finished my 50th MARATHON !!!!!!

*

Jeudi 24 novembre

 

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

DCIM100GOPRO

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Le marathon est reporté pour demain vendredi 25 novembre car la visibilité n’est pas bonne.
Ce sera une journée de repos qui me permettra de tester mon équipement et surtout de faire un tour de VTT (fat bike).

Je vous l’avais bien dit que je ferai du vélo sur l’Antarctique! 1f609 ;)

Yesterday, I arrived in Paris. Here is the continuation of my stay in Antarctica.

The marathon is postponed tomorrow Friday 25 November because the visibility is not good.
It will be a day of rest that will allow me to test my equipment and especially to ride a fat bike.

I told you I will ride the Antarctica! 1f609 ;)

*

Mercredi 23 novembre Punta Arenas (Chili)-Antarctique

?????????????

?????????????

?????????????

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

*

Réveillé à 05h00 du matin par l’alarme de mon téléphone, et de ma montre, par sécurité. La nuit a été courte car je n’ai dormi que 4,5 heures.
Je rejoins le point de rendez-vous situé à la fin de l’avenue Christophe Colomb côté détroit de Magellan.
Nous quittons Punta Arenas vers 06h15 pour l’aéroport, situé à une vingtaine de kilomètres afin de prendre l’avion qui nous emmènera en Antarctique.
Arrivés à l’aéroport, nous apprenons que l’avion a un problème technique qui retardera notre départ d’environ 4 heures.
L’incident résolu, nous embarquons dans cet étrange avion Iliouchine II-76 (avion militaire russe quadriréacteurs) qui me rappelle les Transal (dont Hercule) de l’armée française d’où je sautais quand je faisais mon service militaire dans les troupes de marine parachutistes.
J’aurai essayé de nombreux avions des 2 grands constructeurs aéronautiques Airbus: A380, A340, A330, A321, A320, A319, A318 sauf l’A350 qui est sorti récemment pour concurrencer le B787 (Dreamliner) qui j’ai pris de Madrid pour Santiago. Concernant les Boeing : B747, B787, B777, B767 et B737.
Malheureusement je ne serai pas monté dans le Concorde (Airbus), le plus bel avion et le plus rapide!
L’Iliouchine ressemble à un albatros. C’est un avion à ailes hautes.
Avant d’embarquer nous passons dans une sorte de pédibule pour désinfecter la semelle de nos chaussures afin de ne pas contaminer l’Antarctique. Nous nous installons, puis nous recevons le brief classique de sécurité.
Nous avons la chance que l’avion soit équipé d’une caméra logée à l’avant de l’avion qui nous permet de suivre en direct le décollage. Dans ce type d’avion, il y a très peu d’hublots.
Ensuite nous survolons la Terre de Feu puis le détroit de Drake, impossible à voir à cause de la couche nuageuse.
Le temps s’est dégagé au moment d’arriver sur le continent Antarctique sur lequel j’avais les yeux rivés. Une demi-heure avant d’atterrir, je change de vêtements et de chaussures car la température au sol est de -14°c avec un ressenti de -23°C. Vent de 180° (Sud) avec 18 nœuds (environ 35 km/h) et des rafales à 30 noeuds (environ 60 km/h).
Puis atterrissage en douceur sur la très longue piste d’Union Glacier, les pilotes russes sont des experts en la matière (Sibérie).

 

Woke up at 5:00 am by the alarm of my phone, and my watch, o avoid missing awakening. The night was short because I slept only 4.5 hours.
I reach the appointment point at the end of Avenue Christophe Colomb on the Strait of Magellan side.
We leave Punta Arenas around 6:15 am to the airport, which is about 20 kilometers away to catch the plane that will take us to Antarctica.
Arriving at the airport, we learn that the aircraft has a technical problem that will delay our departure by about 4 hours.
The incident resolved, we embarked in this strange plane Iliouchine II-76 (Russian military aircraft quadrireactors) that reminds me of the Transal (including Hercules) of the French army from where I jumped when I did my military service in the troops of parachutists.

I have tried many aircraft of the two major Airbus manufacturers: A380, A340, A330, A321, A320, A319, A318 except the A350 which recently came out to compete with the B787 (Dreamliner) that I took to go from Madrid to Santiago. Concerning the Boeing: B747, B787, B777, B767 and B737.
Unfortunately I will not be in the Concorde (Airbus), the most beautiful and fastest!
The Iliushin resembles an albatross. It is a high-winged aircraft.
L’équipage russe était très sympathique. J’aime bien les Russes.

Before embarking we go through in a sort of basin to disinfect the sole of our shoes so as not to contaminate the Antarctic. We settle down, then we receive the classic safety brief.
We are lucky that the aircraft is equipped with a camera housed in the front of the plane which allows us to follow the take-off in live. In this type of aircraft, there are very few windows.
Then we fly over Tierra del Fuego and strait of Drake, which is impossible to see because of the cloud cover.
The weather was clear when I arrived on the Antarctic continent on which I was staring. Half an hour before landing, I change clothes and shoes because the temperature on the ground is -14 ° C with a feeling of -23 ° C. Wind of 180 ° (South) with 18 knots (about 35 km/h) and gusts at 30 knots (about 60 km/h).
Then landing smoothly on the long track of Union Glacier, Russian pilots are experts in this field (Siberia).
The Russian staff was very nice. I like Russian people.

I will write you the next adventure when I will be in Sao Paulo (Brazil)

*

?????????????

Enfin sur l’Antarctique!

Finally on Antarctica!

?????????????

?????????????

?????????????

?????????????

?????????????

?????????????

008 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

011 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

012 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

013 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

014 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

015 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

016 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

018 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

019 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

020 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

Tout-terrain Ford

Four-wheel drive Ford

021 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

023 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

Sac de couchage (6kg) résistant à -40°c

024 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

On est bien dans la tente! Il fait environ 10°C, il  y  fait chaud comparer à l’air extérieur (-15°c)

We feel well in the tent! It is about 10 ° C, it is warm compared to outside air (-15 ° c)

025 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

026 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

027 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

028 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

029 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

The camp

030 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

Les toilettes

031 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

le magasin de souvenirs

Souvenir shop

032 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

Les communications

033 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

Cabine téléphonique satellitaire

Satelit  phone block

034 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

035 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

036 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

salle à manger et de réunion

Dining and meeting room

022 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

037 Antarctique Union Glacier) 23-11-2016

Twin otter

*

Viva Antarctica!

La porte de l’avion s’ouvre, un responsable du camp où nous séjournerons monte dans l’avion pour nous souhaiter la bienvenue et nous rappelle de bien s’équiper, et mettre nos gants et se protéger la tête.
Quand je sors de l’avion, mon visage s’illumine d’un sourire, tellement je suis heureux de mettre les pieds sur le dernier continent. cette deuxième « LUNE ».
En effet, nous subissons des rafales de vent. Je prends des photos mains nues car avec des moufles, c’est un peu compliqué. Rapidement, je sens mes doigts qui s’engourdissent.
C’est surtout les rafales de vent permanentes qui agressent notre corps. Quelqu’un de mal équipé ne tiendra pas longtemps tellement le vent est glacial.
L’antarctique est un continent inhospitalier avec beaucoup de dangers imprévisibles.
Enfin nous embarquons dans des énormes tout-terrain Ford. Première fois que je vois ce type de véhicule.
Nous rejoignons le camp situé à 10 minutes de la piste d’atterrissage.
Lorsque je descends du monstre, le changement de climat était plus agréable car il y avait moins de vent. Je vous assure que la différence est énorme.
Une personne nous explique le fonctionnement du camp. Les douches fonctionnent avec de la glace réchauffée par une résistance électrique alimentée par l’énergie solaire.
Les toilettes sont spécifiques, un côté pour les liquides et un autre pour les solides car aucun déchet est en contact avec l’Antarctique. Tout est stocké et repart en avion pour être traité au Chili. Il est strictement interdit d’uriner dans la nature !
Si vous faites tomber du café sur la glace, il faut immédiatement les contacter car avec une pelle, il vont récupérer la partie contaminée. Ca ne rigole pas et je le comprends tout à fait car ça reste encore le dernier continent non pollué par l’homme.
Une cabine téléphonique est à notre disposition mais pas à des tarifs préférentiels : 1€ la minute !
Ensuite, je récupère mon énorme sac de couchage de 6 kg résistant à des températures de -40°C.
Je me dirige vers ma tente et m’installe dans ce petit cocon où je partage la tente avec Jeff un canadien d’origine québécoise vivant à Montréal.
A l’heure où j’écris, il fait encore jour alors qu’il est plus de minuit. Ici, pendant l’été austral, il fait jour pendant 6 mois.
L’Antarctique, étrange continent, situé sur le sud géographique et magnétique de notre belle planète, où la température de l’hiver austral la plus basse a été relevée : quasiment -90°C !
L’Antarctique un continent sans pays, sans frontière, aucun contrôle d’immigration, pas de douane, non militaire, qui est partagée par quelques pays privilégiés comme la France. L’Antarctique est seulement occupée par des scientifiques ou des fous comme nous qui veulent se mesurer à ce géant polaire. C’est le plus grand glacier du monde !
Nous sommes à côté du mont Vinson (4 800 m) la plus haute montagne de l’Antarctique.
L’Antarctique est la plus grande réserve d’eau du monde. Le camp où nous sommes basés est sur un « petit » glacier d’une vingtaine de kilomètres de long et d’une douzaine de kilomètres de large appelé Union Glacier. L’épaisseur de ce glacier varie entre 1 000 m et 2 000 m suivant où on se situe. A certains endroits de l’Antarctique, l’épaisseur de glace peut atteindre les 4 000 m !
L’Antarctique est tellement inhospitalier, un désert « blanc » accompagné de vents violents, et très froid, qu’il n’y a pas âme qui vive en son centre sauf quelques scientifiques. Les seuls animaux qui résistent à cet environnement sont les manchots, les pingouins plusieurs espèces d’oiseaux et les phoques. Ils vivent essentiellement sur les côtes maritimes.
Attention, l’ours polaire ne vit que sur la banquise de l’Arctique (Pôle Nord).
Il faut impérativement respecter le balisage de sécurité du camp car de nombreuses crevasses mortelles nous entourent.
La météo d’aujourd’hui se dégrade car le ciel se couvre.
Je me sens bien sur ce blanc continent…

The door of the plane opens, a person in charge of the camp where we will stay, welcome us and remind us to equip well, put our gloves and protect our heads.
When I leave the plane, my face lights up with a smile, so I am happy to set foot on the last continent. This second « MOON ».
Indeed, we are under gusts of wind. I take pictures bare hands because with mittens, it’s a bit complicated. Quickly, I feel my fingers freezing.
It is mainly the permanent gusts of wind that attack our bodies. Someone not well equipped will not hold out for so long because of the icy wind.
The Antarctic is an inhospitable continent with many unpredictable dangers.
Finally we embark in enormous off-road Ford. First time I see this type of vehicle.
We reach the camp located 10 minutes from the runway.
When I got off from the monster, the climate changeand was more pleasant because there was less wind. I assure you that the difference is enormous.
One person explains how the camp works. The showers work with ice heated by an electric resistance fed by solar energy.
Toilets are specific, one side for liquids and another for solids because no waste is in contact with the Antarctic. Everything is stored and left by plane to be treated in Chile. It is strictly forbidden to urinate in nature!
If you drop coffee on the ice, you must immediately contact them because with a shovel, they will recover the contaminated part. It is strict but I understand it because it is still the last continent unpolluted by man.
A telephone booth is at our disposal but not at preferential rates: 1 € per minute!
Then, I recover my big sleeping bag of 6 kg resistant to temperatures of -40 ° C.
I go to my tent and settle in this little cocoon where I share the tent with Jeff a Canadian of Quebec origin living in Montreal.
At the hour of writing, it is still day when it is more than midnight. Here, during the austral summer, it is daylight for 6 months.

Antarctica, a strange continent, located on the geographical and magnetic south of our beautiful planet, where the temperature of the southernmost winter has been raised: almost -90 ° C!
Antarctica is a continent without countries, without borders, no immigration controls, no customs, not military, which is shared by some privileged countries like France. Antarctica is only occupied by scientists or madmen like us who want to compete against this polar giant. It is the largest glacier in the world!
We are next to Mount Vinson (4 800 m) the highest mountain in Antarctica.
Antarctica is the largest water reserve in the world. The camp where we are based is on a « small » glacier about twenty kilometers long and a dozen kilometers wide called Union Glacier. The thickness of this glacier varies between 1 000 m and 2 000 m depending on where it is located. In some parts of Antarctica, the thickness of ice can reach 4 000 m!
Antarctica is so inhospitable, a « white » desert accompanied by violent winds, and very cold, that there is no soul living at its center except a few scientists. The only animals that resist this environment are penguins, Emperors several species of birds and seals. They live mainly on the seacoast.
Beware, the polar bear lives only on the Arctic pack ice (North Pole).
It is imperative to respect the security markings of the camp because many mortal crevasses surround us.
Today’s weather is deteriorating as the sky becomes overcast.
I feel good on this white continent …

*

Dernier message avant mon retour dans 4 jours car je pars demain matin à 06h00 (10h00 heure Paris) pour l’Antarctique.

Voici le lien du site de l’organisation pour suivre l’aventure des 3 prochains jours, Ils ont une connexion satellitaire:

https://www.facebook.com/AntarcticIceMarathon

Je souhaitais terminer sur l’Association Petits Princes que je soutiens. En guise de remerciement, l’association m’a offert une figurine du Petit Prince de Saint-Exupéry.
C’est ma nouvelle mascotte qui me suivra tout au long de cette aventure.
Je vous remercie d’avance de soutenir l’Association par un don déductible fiscalement, pour offrir des rêves à des enfants gravement malades.

Je souhaiterais récolter au minimum 500 €.

http://www.alvarum.com/ericbeurton2

J’aime l’esprit du Petit Prince qui représente l’amour, l’amitié, la vie, la mort et le pouvoir aussi de changer sa destiné. Il représente l’espoir d’un meilleur monde…

 

Last message before my return in 4 days because I am leaving tomorrow morning at 06h00 (10h00 Paris time) for Antarctica.

Here is the website link of the organization to follow the adventure of the next 3 days, They have a satellite connection:

https://www.facebook.com/AntarcticIceMarathon

I wanted to talk about the Association Petits Princes that I support. As a thank you, the association offered me a figurine of the Petit Prince of Saint-Exupéry.
It is my new mascot that will follow me throughout this adventure.
I thank you in advance for supporting the Association, to offer dreams to seriously ill children.

I would like to raise at least 500 €.

http://www.alvarum.com/ericbeurton2

I love the spirit of the Little Prince who represents love, friendship, life, death and power also to change his destiny. It represents the hope of a better world …

024 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

1ère photo: La possibilité de vivre ses rêves et non de les rêver.
Le flou artistique de nos rêves…

1st photo: The possibility to live your dreams and not to dream them.
The artistic vagueness of our dreams …

031 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

Comme vous le savez l’histoire du Petit Prince est liée à un pilote d’avion. La destination de mon billet est-elle imaginaire?

Dessine-moi un billet pour l’Antarctique…

2nd picture: as you know the story of the Little Prince is related to a plane pilot. Is the destination of my ticket imaginary?
Draw me a ticket for Antarctica …

*

Mardi 22 novembre

 

Ce matin brief avec l’organisation qui va gérer la logistique: le transport et l’hébergement en Antarctique.

Un message qui est plein de bon sens:

Ne pas polluer, détruire et ramasser quoi que ce soit.

Ne pas nourrir et déranger les animaux

Ne pas se promener n’importe où: crevasses et mouvements d’avion

Dans les photos ci-dessous, vous apercevrez des vêtements professionnels que j’ai loués ce matin, résistants aux températures les plus extrêmes en cas de tempêtes violentes (vents catabatiques).

This morning brief with the organization that will manage the logistics: transportation and accommodation in Antarctica.

A message that totally make sens:

Do not pollute, destroy and pick up anything.

Do not feed and disturb animals

Do not walk anywhere: crevices and aircraft movements

In the pictures below, you will see the professional clothes that I rented this morning, resistant to the most extreme temperatures in case of violent storms (Katabatic winds).

001 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

Image de prévisualisation YouTube

003 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

004 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

005 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

L’année dernière, je n’ai pas eu le temps de profiter de la ville. Aujourd’hui, après le brief de l’organisation, j’ai visité le centre ville très coloré où j’ai parcouru une douzaine de kilomètres dans les rues de Punta Arenas. C’est la dernière grande agglomération chilienne la plus au sud du continent.
Vous verrez quelques photos avec le détroit de Magellan en arrière plan.

Last year, I did not have time to enjoy the city. Today after the brief of the organization, I visited the very colorfoul downtown where I walked a dozen kilometers in the streets of Punta Arenas. It is the southest Chilean big city on the continent.
You will see some photos with the Magellan pass in the background.

006 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

007 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

008 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

009 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

010 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

011 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

012 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

013 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

014 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

015 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

016 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

017 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

020 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

021 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

022 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

023 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

027 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

028 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

029 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

030 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

*

Lundi 21 novembre après-midi

Un bonjour de Punta Arenas (Chili), où quasiment il y a un an, j’y étais mais à vélo. Ville symbole d’une de mes plus belles victoires!

A hello from Punta Arenas (Chile), where almost a year ago, I was there but by bike. City symbol of one of my most beautiful victories!

 

004 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

005 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

007 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

008 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

010 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

011 Chili (Punta Arenas) 22-11-2016

 

?????????????

Image de prévisualisation YouTube

?????????????

Image de prévisualisation YouTube

*

Lundi 21 novembre matin

Bien arrivé à Santiago du Chili. J’attends mon vol pour Punta Arenas. Ici, il fait un beau soleil!

Well arrived at Santiago de Chili. I am waiting for my flight to Punta Arenas. Here, it is a nice sunshine!
001 Aéroport Santiago du Chili
*

Dimanche 20 novembre

Un petit coucou de Madrid où le temps est pourri. Je suis en escale pour partir au Chili. J’avais environ 7 heures de disponible pour passer un peu de temps dans la capitale madrilène. Petite anecdote: j’ai pris la navette express de l’aéroport pour aller au centre vile de Madrid. Très pratique car peu d’arrêts et pour seulement 5€. Quand je suis descendu J’étais focalisé sur l’arrêt de Plaza de Cibeles à ne pas manquer et surtout de ne pas oublier ma valise. Quand je suis descendu du bus, grand moment de solitude!!! Au bout de quelques secondes, je venais de m’apercevoir que j’avais oublié mon sac à dos, qui contenait tout mon matériel électronique, dans le bus! Je me suis traité de tous les noms d’oiseau! J’ai repris rapidement mes esprits. Les navettes passent toutes les 15 minutes en faisant une boucle de l’aéroport à Madrid et vice versa. Donc je suis allé à l’arrêt de retour à l’aéroport pour remonter dans le même autobus. J’avais estimé un temps d’environ 30 minutes pour retrouver la même navette. Je suis monté dans celle qui est arrivée au bout de 15 minutes. J’ai demandé au chauffeur de m’aider, il a rien voulu savoir et plutôt antipathique. J’attends le prochain, en espérant que personne ne vole mon sac! Une quinzaine de minutes après la navette arrive, je reconnais le chauffeur qui est une femme. Je monte dans le bus et lui demande si elle a retrouvé mon sac. OUF!!! Elle l’avait! Des gens honnêtes lui avaient remis. Soulagé de cette mésaventure, je suis allé boire une petite bière dans un bar pas très loin du théâtre situé dans l’avenue Alcala. J’ai 2 escales pour aller à Punta Arenas. Pour éviter qu’on perde mes valises car trop de changement d’avion, j’ai tout mis dans une valise pour cabine. J’ai le strict minimum sur moi (14 kg tout inclus). Les amis qui suivent mes aventures depuis une quinzaine d’années comprennent bien ce que je veux dire. Prochaine escale Santiago du Chili, la capitale chilienne! J’arrive demain matin. Bonne semaine pour ceux qui bossent ou ceux qui profitent de la vie! 1f609

*

Hello from Madrid where the weather is so bad! I am on my way to Chile. I have about 7 hours available to spend some time in the capital of Madrid. Small anecdote: I took the express shuttle from the airport to the center of Madrid. Very convenient because few stops and for only 5 €. When I got off I was focused on the Plaza de Cibeles stop not to be missed it and especially not to forget my suitcase. When I got off the bus, great moment of solitude! After a few seconds, I noticed that I had forgotten my backpack, which contained all my electronic equipment, on the bus! I have treated myself of all the names of birds! I quickly regained my spirits. The shuttles pass every 15 minutes by making a loop from the airport to Madrid and vice versa. So I went to the stop back at the airport to get back in the same bus. I estimated a time of about 30 minutes to find the same shuttle. I got in the one that arrived after 15 minutes. I asked the driver to help me, he did not want to know and rather unfriendly. I wait for the next, hoping that no one steals my back backpack! About fifteen minutes after the shuttle arrives, I recognize the driver who is a woman. I get on the bus and ask her if she has found my bag. OUF !!! She had it! Honest people had handed him over. Relieved of this misfortune, I went to drink a small beer in a bar not very far from the theater located in the Alcala Avenue. I have 2 stops to go to Punta Arenas. To avoid losing my suitcases because too much plane change, I put everything in a suitcase for the cabin. I have the minimum on me (14 kg all included). The friends who have been following my adventures for the last fifteen years understand what I mean Next stop Santiago de Chile, the Chilean capital! I will arrive tomorrow morning. Good week for those who work or those who enjoy life! ;)

001 Espagne (Madrid) 21-11-2016

003 Espagne (Madrid) 21-11-2016

005 Espagne (Madrid) 21-11-2016

006 Espagne (Madrid) 21-11-2016

La vie d’aujourd’hui est géniale: avant hier j’étais en Italie, hier au Sri Lanka, puis en France, aujourd’hui en Espagne, demain au Chili et après demain en Antarctique. Nous vivons une époque formidable où nous pouvons nous déplacer sur la planète TERRE « à une vitesse de la Lumière ». Il y a un siècle, c’était très compliqué! Today’s life is great: before yesterday I was in Italy, yesterday in Sri Lanka, today in Spain, then in France, tomorrow in Chile and tomorrow in Antarctica. We live in a great time where we can move on the planet Earth « at a speed of Light ». A century ago, it was very complicated!

*

Samedi 19 novembre Bonjour à tous, J’ai l’honneur de vous annoncer que pour mon 50ème marathon, j’irai courir en Antarctique. Je me suis inscrit au « Antarctic Ice Marathon 2016″.

Courir en Antarctique faisait partie de mes rêves. C’est le dernier continent que je n’ai pas encore foulé. Je pars pour le Chili (Punta Arenas) le 20 novembre 2016. Le marathon devrait se dérouler le 24 novembre, tout dépendra de la météo. Je suis tellement heureux de courir mon 50ème marathon en Antarctique! A bientôt! Hello to all! I have the honor to announce that for my 50th marathon, I will run in Antarctica. I registered the « Antarctic Ice Marathon 2016″. Running in Antarctica was part of my dreams. This is the last continent I have not set foot on. I’m leaving for Chile (Punta Arenas) November 20, 2016. The marathon will take place on 24 November, everything will depend on the weather. I’m so happy to run my 50th marathon in Antarctica! See you!

*

Equipement

029 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

028 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

026 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

*

Pour faire fonctionner son corps, il faut protéger la tête…Et pour sa survie, conserver la mobilité de ses doigts. Je porterai une balaclava et des gants prévus pour des températures de -40°c

To operate his body, it is necessary to protect the head … And for its survival, to preserve the mobility of its fingers. I will wear a balaclava and gloves designed for temperatures of -40 ° c

*

024 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

022 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

021 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

020 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

*

Pour lutter contre le froid (-20°c) et surtout le vent: Pantalon coupe-vent goretex avec bretelles pour éviter de le perdre pendant la course Veste coupe-vent en goretex

To protect against the cold (-20 °c) and especially the wind: Goretex windproof trousers with straps to avoid losing it during the race Goretex windproof jacket

*

018 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

015 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

013 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

010 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

*

Sous-vêtements (noirs) qui régulent la température corporelle et facilite la circulation du sang.

Ensuite polaire (bleue) laissant passer la transpiration mais qui maintient le corps au chaud Chaussures classiques de trail en goretex.   Underwear (black) that regulates body temperature and facilitates blood circulation. Then polar (blue) allowing sweating but keeping the body warm Classic trainer shoes in goretex.

*

009 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

007 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

006 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

005 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

003 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

004 Equipement Marathon Antarctique Novembre 2016

Road2trail |
Union Cycliste Envermeudoise |
Lesanciensstade |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Usaaubenaschallengeloisir
| Squash des volcans
| Foot loisirs ES Chaponost